Depuis que j’ai lu Hacker de fils en père écrit par Charles-André Roh qui m’a redonné l’envie de lire, j’ai pu enchaîner sur Confession d’un hacker – Break point – un roman écrit par Jérôme Jacob dont l’histoire se situe en France.

Il est très rare de lire un thriller informatique écrit par un français.

En mélangeant l’espionnage et le terrorisme numérique, l’auteur arrive à donner un certain dynamisme peu courant. En effet, le lecteur se retrouve vite emporté dans les aventures de cet administrateur sécurité qui doit passer du côté obscure en devenant un hacker black hat pour travailler avec la mafia ukrainienne.

On ne se pose pas de question sur le réalisme car ceci n’est pas vraiment le but dans un thriller. Il suffit juste que le lecteur soit pris d’une envie de continuer sans cesse sa lecture et c’est le cas ici.

Jérôme Jacob explique bien pourquoi une personne ‘normale’ possédant de très bonnes compétences informatiques pourrait facilement devenir avide d’argent facile et de vie luxueuse. De plus, il nous démontre les conséquences d’une cyber-attaque et de sa simplicité pour être réalisée.

Le seul reproche que je pourrais faire et qui m’a fortement déçu, c’est qu’une partie de l’histoire marcherait très bien dans un film mais ne fonctionne pas obligatoirement bien sur le papier. Je parle évidement de la fin que je ne raconterai pas.

 Il y a aussi quelques fautes de frappes dans le livre…

Confession d’un hacker – Break point – est un livre que je vous conseille malgré ces quelques petits défauts.