Avis de Rachel sur le concert Femme fatale de Britney Spears à Amnéville :

Britney Spears ou comment la jolie nymphette de 16 ans s’est transformée en une femme en rondeur, maman de deux enfants. Tout le monde connaît la vie trépidante de la jeune reine de la pop.

Ex lolita, Britney est devenue en 13 ans de carrière une jeune femme de 29 ans adulée par des milliers de fans. Elle est passée hier soir par le galaxie d’Amne’vi11e pour conquérir son public français . Amnéville était donc le point de départ de sa tournée française de 3 dates (Paris bercy le 06/10 et Montpellier le 21/10). Alors le public, conquis pas vraiment. La première partie devait être assurée par Joe Jonas (le chanteur des Jonas brothers) qui a été remplacé au pied levé par deux clones de Britney : Destinee & Paris. Les deux chanteuses ont réchauffé l’ambiance pendant 30 minutes avec quelques reprises dont le célèbre Crazy.

La star sait faire sa promotion. Pour la première fois, nous avons eu droit aux deux pubs de la chanteuse pour ses parfums pendant toute l’attente. En effet, même lorsqu’elle n’est pas sur scène, elle est en image pour sa pub. De plus il y avait une publicité pour un produit de coiffure de Jean-Louis David. C’était assez irritant !
A 21h00, c’était au tour de celle que tout le monde attendait d‘entrer en scène dans une salle loin d’être comble. En effet, nous étions environ 8000 personnes et le concert n’affichait pas complet.

La belle a fait son show, un spectacle grandiose avec d‘énormes moyens pyrotechniques et des jeux de lasers. Pourtant, plusieurs bémols viennent entacher le spectacle : il semblerait que la chanteuse ne fasse pas de live pour chaque chanson et on a donc l’impression qu’elle chante quelques fois en playbacks. J’utilise bien entendu le conditionnel car c’est un ressentiment que nous avons eu.
De plus elle ne dit aucun mot en français pourtant ‘bonjour’, ‘merci’ ce n’est pas bien compliqué.
Sur scène, elle ne bouge pas énormément mais elle a une chorégraphie hyper maîtrisée qui laisse peu de place aux débordements.
Enfin elle fait des pauses toutes les 10 minutes pour changer ses tenues et certainement reprendre son souffle grâce à des séquences vidéo plutôt lourdes ‘sorte de fil rouge du show‘ montrant un individu recherchant la star.
Au final et après un bref au revoir, Britney se sauve comme une voleuse.

Minimum syndical pour la chanteuse qui a pourtant un show tout en démesure avec une voiture arrivant sur scène, des ascenseurs, un bateau oiseau, des motos, des tenues différentes toutes les deux chansons, Britney s’envolant dans le ciel avec les ailes déployées tel un ange… La seule personne contente dans l’histoire doit être le jeune homme qui s‘est porté volontaire pour une prestation et qui a eu droit à une lapdance de la part de Britney.
Elle nous a interprété de nombreux titres de son dernier album au détriment peut être de ses succès passés. On l’a vu déguisée en geisha avec des ombrelles pour Toxic, en motarde avec de vraies motos pour baby one more time. Nous avons pu aussi écouter les titres Womanizer, Gimme more, till the end of the world, I wanna go, Slave 4 U, If you seek Amy…

On ressort de ce concert avec un avis mitigé. Plutôt content de l’avoir vu en vrai et pourtant déçus par sa prestation scénique et sa contre-performance vocale. Car tel est bien le but de Britney : faire le show à l’américaine, spectaculaire, en mettre plein les yeux au public au détriment de la performance vocale.

Alors Britney, Femme fatale comme elle veut bien le faire croire ?

et bien non … Dommage ..