Gloom, vous reprendrez bien une petite mort ?

Gloom est un jeu de Keith Baker,  illustré par Scott Reeves et édité/distribué par Edge Entertainment. Pour les connaisseurs, il s’agit de la seconde version qui est distribuée en français! Les parties sont prévues à 60 minutes environ pour un à 5 joueurs.

Même si le thème peut paraitre un peu glauque, Gloom est un jeu aux multiples facettes qui captivera tous les joueurs avant même que les règles soient totalement assimilées et les cartes vues. Au premier abord, on est stupéfait en ouvrant la boite de découvrir des cartes en plastique transparentes! Et oui, vous ne rêvez pas. Ceci est dû au fait que tout va se jouer par transparence. Chaque joueur possède une famille qu’il doit amener vers une mort prématurée. Et pour gagner la partie, il faudra avoir le moins de points possible. Voilà qui est original. Le jeu comporte 4 familles, et pour les parties à 5, il suffira à chacun de donner un de ses personnage au dernier joueur qui possedera une famille « Arc en Ciel ».

Un jeu de draft avant tout

On va donc faire du draft (une fois n’est pas coutume) et poser des malus sur ses personnages et des bonus sur ceux des adversaires. Là où tout se complique, c’est que quand on pose un bonus, on a en même temps un effet négatif et inversement, pour les malus on récupère un effet positif! Il va donc falloir réfléchir sérieusement et parfois s’octroyer un bonus afin d’avoir un effet qui nous fera progresser sur la route de la victoire! Ingénieux système qui va nous faire des nœuds au cerveau! Et c’est à la fin de son tour, après avoir joué ses cartes, que l’on en repioche pour en avoir toujours 5 dans sa main au minimum (chiffre pouvant changer en fonction des Bonus/Malus). Quand on sait que certaines cartes font défausser son jeu, on comprend l’intérêt de les jouer sur la bonne personne afin de l’empêcher de jouer à son tour.

 

Petit plus du jeu, les épitaphes des pierres tombales. En effet, en haut de la carte des personnages, il y a leur nom. Et grâce à la transparence des cartes, leur mort s’affiche et elle est différente pour chaque cartes qui va venir se poser dessus, ce qui vous promet des fou-rires incroyables.

 

Contenu :

  • 110 Cartes
  • 1 Livret de Règles

 

Verdict : Vous l’aurez compris, malgré un univers sombre et quelque peu morbide, Gloom s’impose comme un jeu totalement original qui va vous faire réfléchir tout en vous amusant follement. ATTENTION, ce jeu est extrêmement addictif, nous en faisons les frais 😉 Un grand merci à EDGE Entertainment de nous le proposer enfin en France. De nombreuses extensions existent, il n’y a plus qu’à espere une traduction afin que tout le monde puisse en profiter pleinement…. Wait and see…