Voici mon test et avis sur la caméra Sony FDR-X3000R.

Tout d’abord, le caméscope (action cam) Sony FDR-X3000R est fourni avec un caisson de plongée, la batterie, une boucle de fixation et un afficheur à distance.

Cette action cam n’est pas étanche sans le caisson, mais elle peut supporter la poussière ou quelques gouttes. Avec le caisson, elle peut supporter une profondeur de 60 mètres.

Pour la mémoire, on peut y mettre une memory stick micro ou une carte microSD. Personnellement, j’ai mis une carte sandisk microSD 64 Go assez rapide afin de pouvoir filmer en 4K.
Pour la batterie, c’est une NP-BX1 que j’utilise déjà depuis plus de 4 ans avec mon appareil photo Sony RX100. La capacité n’est pas énorme mais Sony utilise une norme de batterie que l’on peut donc utiliser sur plusieurs appareils. C’est une très bonne nouvelle.

Il n’y a pas d’écran tactile pour naviguer dans le menu de cette caméra. Il faudra donc utiliser des touches contrairement à une marque concurrente. Avec un peu d’habitude, la navigation dans les menus se fait rapidement en plein jour. Vu qu’il n’y a pas de rétro éclairage, il faudra utiliser l’afficheur à distance en pleine nuit car on ne voit strictement rien.

De plus, la caméra est assez grande par rapport à d’autres actions cam.

Il n’y a pas d’écran pour voir ce que l’on filme. Il faudra utiliser soit l’afficheur à distance soit un smartphone. L’afficheur à distance est assez rapide pour afficher l’image et il n’y a pas trop de décalage entre ce que l’on fait et ce que l’on voit sur l’écran. Par contre, je trouve l’afficheur assez grand au poignet, mais cela permet aussi d’avoir une image plus claire. Cette télécommande est étanche pour une profondeur de 3 mètres et pour 30 minutes en continu. Elle vous sera donc inutile si vous faites de la plonger.

Cette action cam possède le GPS, le wifi, le Bluetooth. Ce qui est intéressant c’est sa stabilisation qui est vraiment excellente. Elle se ressent bien lorsque l’on fait du vtt en dehors des routes. Elle est même peut-être légèrement au-dessus de ma Gopro HERO5 black au niveau de la stabilisation. En effet, sur la Sony c’est une stabilisation optique et non pas numérique.

Au niveau des résolutions vidéos, on retrouve du HD en 1920×1080 avec 60 images par secondes, du 1280×720 en 240 images par seconde (via le mode xavcs hd) et bien entendu du 3840×2160 en 30 images par secondes (via le mode xavcs 4K). Il y a aussi d’autres configurations d’image possible.

Photo prise avec le sony (redimensionnée pour l’article)

La colorimétrie reste dans les tonalités Sony. C’est assez difficile à expliquer, mais les couleurs entre ma Gopro et cette Sony ne sont pas identiques. Je n’ai pas vraiment de préférence, car dans tous les cas la qualité d’image est présente. En effet, le piqué de l’image de la Sony est vraiment excellent et on voit bien les détails sur les photos et vidéos.
Cependant, de nuit, la caméra produit beaucoup de bruit vidéo.

Le son est très bon en dehors du caisson. Par contre dans celui ci, il est trop confiné.

En conclusion, cette caméra possède d’excellents atouts et en même temps quelques défauts pour les personnes qui possèdent déjà une gopro hero5.
La caméra Sony est plus imposante et plus lourde que la Gopro, elle n’est pas étanche sans le caisson, et il n’y a pas d’écran directement sur la caméra. Par contre, son stabilisateur est très bon et l’image est superbe (à part de nuit).

 

Ma vidéo de test de la caméra Sony FDR-X3000R en faisant du VTT

 

Ma vidéo de test de la Sony FDR-X3000R en 4K en faisant du VTT