The Manhattan Project, prêts pour une mission Top Secret ?

Jeu de Brandon Tibbets, illustré par Sergi Marcet. Ce joue à partir de 14 ans, de 2 à 5 joueurs et des parties de 120 minutes.

Le jeu s’achète maintenant avec toutes les extensions incluses dans la boite. Pour ces dernières, l’Escalade Nucléaire, l’auteur est accompagne d’Eric Jome. Paru en 2012 pour la version anglophone puis en 2014 pour la version française éditée chez Minion Games et Marabunta (actuellement branche d’Asmodee), distribuée par Asmodee France.

Une référence incontournable dans la catégorie des jeux de pose d’ouvriers.

Background: Dimanche 12 aout 1945, suite à la découverte d’une technologique révolutionnaire, les grandes puissances militaires vont entrer dans une course à l’armement. Quelle nation passera en tête afin d’asseoir sa domination pour devenir la plus grande superpuissance mondiale ?

Chaque joueur incarnera un directeur de programme nucléaire d’une nation et aura à disposition plusieurs actions pour arriver à ces fins.

Set up de départ : Un plateau personnel à la couleur de votre nation. Vous démarrerez avec 4 laborantins correspondant à votre nation parmi les 5 couleurs disponibles (rouge, vert, violet, jaune et bleu) et 10 $. Le premier joueur est choisit aléatoirement. Un bonus de départ sera donné à chaque joueur sauf au premier. Et oui !!! Choisir son emplacement en premier est en soit un véritable bonus.

3 types de techniciens sont disponibles:

          4 laborantins,                                         4 scientifiques,                                          4 ingénieurs

Les contractuels (en gris) comptent le même nombre de techniciens. Tous ces techniciens vous permettront de réaliser des actions : une seulement sur le plateau central et autant que vous le souhaitez sur votre plateau personnel en fonction de vos techniciens disponibles.

But du jeu :

Etre le premier joueur à atteindre le nombre de points de victoire nécessaire. Celui-ci dépendra du nombre de joueurs :

. à 2 joueurs 70 points

. à 3 joueurs 60 points

. à 4 joueurs 50 points

. à 5 joueurs 45 points

Ce jeu de pose d’ouvriers ne se cantonne pas seulement au mécanisme de base du genre, soit d’utiliser un emplacement pour profiter de l’action disponible et en même temps réduire le choix pour les autres joueurs, les ralentir dans leur progression.

Il y a une dimension supplémentaire, beaucoup plus intrusive :

  • L’espionnage : Spy Track (action sur plateau principal)
  • Les frappes aériennes : Air Strike (action sur plateau principal)

Ces actions vont vous permettre d’agir directement sur le plateau personnel des autres joueurs. Une des extensions permet de rajouter un emplacement air strike ou de diminuer celui-ci. Vous aurez le choix entre 1, 2 ou 3 emplacements pour des parties plus ou moins agressives.

 L’espionnage, industriel, va vous permettre d’utiliser la production d’un bâtiment, non occupé, sur le plateau personnel d’un autre joueur en remplissant la contrainte de celui-ci. Cette action a un coup de 3$ et plus vous allez l’effectuer plus vous allez pouvoir espionner des bâtiments adverses.

. Les frappes aériennes, car 2 catégories d’avions :

  • Les Fighters (les chasseurs, marqueur avec les avions verts), pour protéger votre espace aérien et attaquer l’ennemi dans les airs, Figthers et Bombers adverses.
  • Et les Bombers (les bombardiers, marqueur avec les avions rouges) pour larguer des bombes chez vos adversaires.
  • Une des extensions permet de construire des rockets, celle-ci traverse l’espace aérien adverse pour toucher directement le bâtiment visé sans tenir compte de la défense aérienne.

Pour utiliser ces avions, il vous faudra développer votre flotte aérienne avec l’action Aircraft au niveau de l’encart Factories du plateau principal ou grâce à un bâtiment construit sur votre plateau personnel. En fonction de l’avion choisit, vous allez faire avancer le marqueur correspondant sur la piste de décollage de votre plateau individuel. Le chiffre indiqué sur la piste représente le nombre d’avions que votre nation possède.

Vous devrez d’abord détruire les chasseurs adverses avant de bombarder un ou plusieurs de ces bâtiments. L’attaque sera d’office gagnée par l’attaquant. A chaque attaque, les 2 joueurs baisseront leur marqueur : Fighter (en vert) pour l’attaquant et Fighter ou Bombers pour l’attaqué. Si vous parvenez à faire descendre le marqueur Fighter de votre adversaire à zéro, vous pourrez lui infliger des dégâts sur un ou plusieurs de ces bâtiments, le ou les rendant inutilisables. Il sera tout de même possible de réparer avec l’action Repair du plateau principal. Cette action, déclenchée par un joueur, donnera la possibilité aux autres joueurs de réparer des bâtiments pour un coût plus élevé.

Difficile de rester tranquillement dans son coin avec toutes ces menaces planant autour de nous. A tout moment, les autres joueurs vont pouvoir, si ils le peuvent, venir perturber votre avancé. A vous d’anticiper en observant l’ennemi J.

J’avoue avoir commencé par les actions de jeu plutôt offensives mais elles sont d’un intérêt capital !!! Faisons maintenant un petit tour sur l’essentiel du jeu et quelques actions plateau.

Comment fait on pour marquer des points me direz vous?

Et bien en construisant des bombes pour sur. Il y a 2 types de bombes dans le jeu de base : des bombes au plutonium (carte bleu) et des bombes à l’uranium (carte rouge). Une des extensions rajoute les bombes à hydrogène, la fameuse bombe H (carte orange).

Le joueur, qui déclenchera l’action Desing Bomb, lancera un draft avec les cartes bombes disponibles (aces visibles), toujours une de plus que le nombre de joueurs. Si vous êtes 4 joueurs, il y aura 5 cartes bombes disponibles. Il choisira une carte puis transmettra les autres à son voisin de gauche qui fera de même. La dernière carte reviendra au joueur ayant démarré le draft. Il en possédera donc 2 à la fin de l’action. La réserve de carte bombe sera ensuite renouvelée. Et surtout, pas de limite en possession de carte bombe.

Pour construire ces bombes, vous aurez besoin de progresser sur la piste combustible, plutonium ou uranium, en fonction de vos besoins. Vous devrez au préalable produire du yellowcake (les cube en bois jaune), uranium brut, via les bâtiments de votre plateau personnel ou action du plateau central. Ainsi que de recruter des scientifiques et d’avoir quelques dollars en poche.

Les bombes vont pouvoir être chargées sur un bombardier pour un coût en dollar indiqué sur chaque carte bombe et vous rapporter des points supplémentaires. Il faudra ensuite baisser le marqueur Bombers (rouge). Il sera aussi possible de faire des tirs d’essai avec les bombes au plutonium pour bénéficier du bonus premier test de bombe ainsi que de marquer le maximum de points, indiqué sur les cartes bombes plutonium, lors de la prochaine construction de bombe au plutonium. La bombe testée sera détruite, vous perdrez les points de celle-ci.

Arrêtons nous un instant sur l’action recrutement, University sur le plateau principal.

Sans artifice au visage, vous avez le laborantin. L’ingénieur porte un casque de chantier et le scientifique porte des lunettes. Vous retrouverez aussi cette action sur votre plateau personnel à condition d’avoir le bâtiment adéquat. Si vous réalisez cette action, vous allez pouvoir gonfler vos rangs en recrutant un technicien de votre nation ou un contractuel. Ceux de votre nation resteront dans votre réserve personnelle jusqu’à la fin de partie alors que les contractuels, de couleur grise, rejoindront la réserve générale lors de l’action retirer ses travailleurs. Pour ma part, j’ai un petit faible pour l’action du plateau général qui permet de recruter 3 laborantins intérimaires (= contractuels).

Certaines actions du plateau principale accompagnées du signe $ vont permettre de créer un pot dit la caisse noire. L’argent sera placé dans le cendrier en haut à gauche. Il sera disponible pour celui qui construira le premier bâtiment de la rangée en partant de la gauche. Ce bonus sollicite les joueurs à construire et par conséquent permet de renouveler les bâtiments disponibles.

Il reste bien entendu encore des subtilités et des extensions à découvrir.

Ce jeu pour joueuses et joueurs experts peut aussi être initié à de « jeunes joueurs et joueuses ».

Vous l’aurez compris, plusieurs actions du plateau principal vous rapporteront un gain mais aussi à vos adversaires. Le jeu à une très bonne phase de progression aussi bien lors de la partie en elle même que sur le long terme pour le côté stratégique. Plusieurs stratégies de jeu : agressif, passif, neutre, alliance. Le jeu est vraiment fluide, bonne ambiance garantie autour de la table, le thème historique est vraiment immersif. La tension monte petit à petit. La phase de replie des techniciens est aussi très importante, à vous de voir où en sont les autres nations.

Le matériel est très agréable à utiliser : épaisseur des tokens techniciens, cube en bois jaune pour le yellow cake, les petits plateaux permettant de poser chaque type de ressources dessus (dollars, yellow cake, dégats, etc.)

Très bonne partie à vous !!!

 

Texte de Benjamin Guimbert