Essen Spiel’19

Carnet de route

Comme chaque année les noms des gagnants du célèbre Spiel Des Jarhes sont rendus vers la fin du mois du juillet pour les 3 catégories : Kinderspiel des Jahres (jeu enfant de l’année), Spiel des Jarhes (jeu de l’année) et Kennerspiel des Jahres (jeu expert de l’année).

Et pour cette édition 2019 les gagnants sont :

Just one in Essen spiel 2019

. Just one de Ludovic Riuduy et Bruno Sautter, célèbres auteurs du 7th Continent, édité par Repos Production dans la catégorie jeu de l’année. Cliquez ici pour être dirigé vers l’article.

Wingspan in Essen spiel 2019

. Wingspan d’Elizabeth Hargrave, édité par Stonemaier Games et localisé par Matagot, dans la catégorie jeu expert de l’année. Cliquez ici pour être dirigé vers l’article.

La vallée des vikings à Essen spiel 2019

. La Vallée des Vikings de Wilfried et Marie Fort, édité par Haba, dans la catégorie jeu enfant de l’année. Vainqueur également de l’As d’Or 2019.

Prologue :

Tout démarre lors d’une partie du 7th continent où durant notre aventure ludique nous échangions au sujet de la grand Messe Essen spiel 2019 avec les copains. Me voilà donc motivé pour entreprendre le voyage à la dernière minute soit exactement 1 mois avant le jour :-). Le soir même je fais une demande d’accréditation auprès du service presse. Après quelques échanges de courriels et quelques jours plus tard l’accréditation est en vol. Mais le plus compliqué restait à venir. Le transport non cela reste plutôt simple à organiser mais le logement autant vous dire qu’un mois avant c’est pas la même. Après de multiples recherches en Rbnb, Bed and Breakfast, hôtels, les prix s’avèrent être démentiels, en tout cas absolument pas dans mon budget. Il semblerait que lors des Messes il y ait une forte tendance à la hausse, en tant que novice j’en prends note pour la prochaine fois … Il ne restait maintenant plus qu’à se renseigner auprès d’amis et des connaissances pour tenter l’impossible. Nous sommes le 9 octobre, j’attends des retours avant de finaliser l’achat des billets de train et d’avion. Le 11 l’affaire est dans le sac si je puis dire.

Et là c’est le moment des sincères remerciements :-), un grand MERCI ! à Claudia, Louise et à Lola pour m’avoir permis de concrétiser ce premier voyage au Spiel messe’19 : « Danke Schun ! » ;-). Il ne reste plus qu’à checker le guide (Spiel-Guide) pour prendre connaissance des lieux, faire du repérage et prendre quelques notes. Il s’en suit la prise de rendez-vous avec quelques éditeurs pour mettre un peu de tempo à ces 2 futures journées. Et oui, malheureusement je n’ai pu rester que 2 jours le mercredi (press only) et le jeudi (c’est permis). Billets et bagages à la main le voyage commence. Après quelques heures de transport me voici arrivé la veille, histoire d’être d’attaque pour cette 1ère journée.

Essen pré-jour 1 :

J’en profite pour prendre la température et balader 4 bonnes heures dans le centre d’Essen et alentours. Je prends mes marques au niveau des transports, histoire d’être opérationnel et efficace le lendemain. Rapidement je vois les panneaux indiquant le métro U11 qui nous amène en 10 minutes aux portes du Messe. Si mes souvenirs sont bons le ticket s’élève à 2,40 € pour 1 aller. Le centre ville en partie piéton abrite beaucoup de boutiques, lieux de restauration et un immense centre commercial. Un lieu insolite attire mon intention : l’Unperfekthaus. Le hasard fait que je m’y retrouverais le lendemain.

Les préparatifs du festival de la bière de Noël sont quasi terminés, Chalets, décorations, activités et patinoire, tout y est pour passer de bons moments de détentes. Centre rime aussi avec centre névralgique de la consommation, que ce soit ici ou ailleurs rien de nouveau sous le soleil. Il ne reste plus qu’à trouver un lieu sympa pour une bonne bière et un bon restaurant pour italien pour terminer la soirée. Réveil, douche, petit déjeuner, métro et me voilà devant le Hall 3 (le plus grand) mais aussi l’arbre qui cache la forêt :-).

Jour 1 :

7 autres Halls sont effectivement connectés les uns aux autres, le tout pour 80000m2 de surface dédiés aux jeux de société avec plus de 1500 nouveautés annoncés pour environ 1200 exposants. Le Salon a battu ses records de l’an dernier !!! Tout le monde travaille d’arrache-pied pour poser la moquette, monter le stand, finaliser la décoration, réceptionner les cartons, pour ceux qui ont réussi à passer la douane. Eh oui ! cette mauvaise blague existe bel et bien, accueillir les équipes d’animateurs et d’animatrices, réviser quelques points de règles, un cri de guerre pour se motiver.

L’effervescence des professionnelles/professionnels du secteur avant l’accueil du public ne s’affaiblira pas jusqu’à la fermeture pour certains/certaines. Un p’tit coucou aux copains avant de cheminer et de découvrir les lieux, les passages d’un Hall à l’autre, la Galeria, l’emplacement des éditeurs/éditrices précédemment notés sur ma feuille de route. Voilà un moment idéal pour rajouter quelques rendez-vous pour le lendemain et repérer des jeux venus du monde entier. Mes pas me dirigent par hasard vers la section presse et ça tombe plutôt bien :-). Le concentré du salon dans un seul espace.

Certains Éditeurs n’hésitent à mettre le paquet sur l’animation notamment Repos Production pour la promotion de Last Bastion.

Cosmos propose également un peu de Cosplay :

L’endroit est parfait pour s’approcher des nouveautés et échanger avec les différentes équipes.

Aucun doute, le secteur est en plein boum. 2 annonces (pour le secteur français) ont eu lieu dés ces premiers jours dont une détonante dans le milieu ludique. Elle concerne le rachat de Blackrock Games (3ème distributeur français de jeux de société) par la société Hachette Livre. L’aventure des 4 fondateurs passionnés de jeux a démarré en 2007 avec la volonté de distribuer un jeu de cartes créé l’un des fondateurs Alain Ollier : Garçon !. Aujourd’hui Blackrock Games distribue les jeux de 42 éditeurs dans plus de 30 pays.

La 2ème annonce concerne l’achat d’un studio Asmodee : Lui-Même (Les Loups-Garous de Thiercelieux) par Asmodee himself. Cause/effet, protectionnisme, hasard du calendrier, à vous de juger mais comme dirait l’autre « rien ne se perd rien ne se crée, tout se transforme ».  L’avenir devrait être mouvementé pour sûr, mais quoi de plus normal dans un secteur en plein développement.

Mais revenons-en à nos moutons, voici ce que j’ai vu dans le secteur français/francophone : Ishtar (Iello), Yggdrasil Chronicles (ludonautes) Last Bastion (Repos Production), Paris New Eden / Cairn (Matagot), l’Ile de Pan (Lumberjacks Studio), Alubari (Studio H), Deep Blue (Days of Wonder), Baron Vaudoo et Asgard l’extension pour Saint Seiya les Chevaliers du Zodiaque (Yoka by Tsume), Pharaon (Catch Up Games), It’s a Wonderful World (la Boîte de jeu)…

Du côté des éditeurs étrangers :

Aquatica (Cosmodrome Games), Zona (rebel.pl), On Mars (Eagle-Gryphon Games), Coloma (Final Frontière Games), Anomaly (Starling Games), extension Trickerion : Dahlgaard’s Academy et Perseverence épisode 1 (Mindclash games aux manettes pour ce futur projet Kickstarter), Terramara (Quined Games), Ecos (AEG), Nanty Narking (Phalanx), Prêt à Porter (Portal Games)…

Le stand de ce dernier était un magnifique Bunker tout à fait dans l’ambiance de Zona :-).

Après plus de 20km de marche dixit le podomètre de mon Smartphone, il est venu le temps de rentrer au bercail avant une petite virée nocturne. Les copains me donnent rendez-vous à la Unperfekthaus qui naguère accueillait un très grand nombre de joueurs/joueuses pour un Warm Up avant l’ouverture officielle. La petite ballade de la veille m’avait d’ailleurs fait passer devant (rappelez-vous :-)), la façade m’avait intrigué. Buffet et soft à volonté pour 20 euros et la fameuse bière d’Essen à 1 euro. Galeries d’art, cours de danse, le tout sur 4 étages et un sous sol. Lieu insolite que je vous conseille chaudement si vous faites un tour dans le centre d’Essen. N’hésitez pas à prendre quelques jeux avec vous pour profiter du reste de la soirée ;-).

Il s’en est suivi une partie d’Anno Domini en version allemande 🙂 en compagnie des copains Philipe, Henderikus (tous 2 animateurs sur le stand Ludonaute), de Matthias Cramer (auteur entre autres de Lancaster et Watergate), 2 amies et de Cédric Chaboussit (auteur entre autre de Lewis & Clark). Soirée très sympathique où le français, l’anglais et l’allemand nous ont permis de bien rire 🙂 autour de ce jeu qui semble avoir inspiré grandement un certain Timeline.

Retour à l’hôtel pour une courte nuit de sommeil avant d’attaquer la 2nde journée, l’ouverture au public démarre d’ici quelques heures.

Jour 2 à l’Essen Spiel 2019 :

Réveil, petit déjeuner, métro et me voilà sur place à 9h30. Le temps de refaire un petit tour de 2-3 salutations et j’attaque le 1er rendez-vous concernant les futures sorties chez Studio H, toute jeune maison d’édition mais tenue par des personnes d’expérience. Au menu les sorties d’Essen et les futurs sorties prévues pour 2020. Je ferai un article plus en détail, à suivre ;-). 10 H ouverture des portes au public !!!! Waouh!!!!! A priori certains et certaines ont déjà repéré leur stand  :-).

Hall 3 à Essen spiel 2019

Le temps de rencontrer et d’échanger avec de nouveaux éditeurs, auteurs, et direction un 2nd rendez-vous. La journée s’est déroulée de cette manière et je peux vous dire qu’elle a vraiment filé à vitesse grand V.

Les moyens y sont du côte d’Asmodee comme pour beaucoup d’autres stands : Kosmos, Pegasus Spiele, Game Brewer, Blackrock games, etc. Ici (Cf. photo ci-dessus) des lives étaient proposés et retransmis toute la journée sur la plateforme Twitch. Présentations, explications, parties, interviews, au programme.

Certains stands proposaient même de la bière et des produits locaux pour le plus grand bonheur des marcheurs/marcheuses joueurs/joueuses que nous sommes :-).

16h, il était tant de faire un tour vers le centre d’envoi du Hall 4. Moyennant une vingtaine d’euros nous pouvions envoyer directement chez nous nos achats ludiques. Très pratique pour ceux et celles qui comme moi sont arrivés en train ou en avion. Le service est rapide un peu cher certes surtout pour le prix du carton mais réellement pratique et moins encombrant et couteux qu’un passage sur la balance de l’aéroport.

Sachant que la nuit allait être très courte je m’évade sur les coups de 18h pour préparer mes affaires et organiser le départ.

En résumé :

De belles rencontres, de belles découvertes, un super moment pour une très belle première, avec une organisation (la mienne) limite sur le fil :-).

Pour cette année 2019, 209 000 personnes sont venues fouler le sol du Messe. Preuve encore une fois que le monde du jeu de société se développe rapidement et attire un grand nombre de nouveaux joueurs et nouvelles joueuses chaque année. Ce salon démontre encore une fois qu’il est bien le numéro 1 mondial dans le secteur du jeu de société. Il attire de plus en plus de jeunes adultes. Rien qu’en Allemagne le marché du jeu de société a progressé de 40% ces 5 dernières années.

L’organisation était au petits oignons, plusieurs points de restaurations à éviter aux heures d’affluence 🙂 étaient disséminés un peu partout notamment dans la Galeria : Foodtruck, petit chalet, etc…

Galerie Essen spiel 2019

A noter également les 2 campagnes caritatives et non pas de financement participatif qui ont réuni plus de 10 000€. Cet argent permettra d’organiser des activités extra-scolaires pour les classes de primaire.

Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour le Spiel’20 (Essen spiel 2020 ) qui se déroulera du 22 au 25 octobre 2020 à la Messe Essen. Il n’est jamais trop tôt pour organiser ce trip ludique parole d’un néophyte en la matière ;-).

Article de Benjamin Guimbert

Plus d'articles
Notre avis sur Allegeance
Test de Allégeance, choisissez votre roi au royaume de Ludistri