Test de Death stranding sur PS4

jaquette death stranding PS4
jaquette death stranding PS4
Date de sortie
8 novembre 2019
Plateforme
PS4
Notre score
99
Amazon

Rares sont les tests de jeux sur PS4 qui nous ont aussi intrigués et fascinés que celui de Death stranding réalisé par les équipes d’Hideo Kojima.

Ce nouveau jeu pour PS4 nous a littéralement renversés. Tout y contribue que cela soit les décors qui sont grandioses, les acteurs ou encore la bande-son.

L’histoire se déroule en chapitres en commençant par un prologue. Celui-ci dure entre 30 minutes et 1 heure. Tout se déroule comme un film. Le joueur pourra passer de nombreuses heures devant son écran. D’ailleurs, au bout de 3h de jeu, nous étions seulement au chapitre 2. Et il faut beaucoup plus d’heures pour arriver à la fin. En effet, si vous vous demandez combien de temps, il faut pour finir Death Stranding, il faut compter entre 40 et 50 heures pour terminer le jeu en regardant toutes les cinématiques.

introduction Death Stranding

L’histoire

Le joueur se met dans la peau de Sam Porter Bridges interprété par Norman Reedus. Le personnage est un livreur de la société Bridges qui doit effectuer des livraisons. Certaines livraisons sont d’ailleurs assez incongrues.  Le scénario  de Death Stranding est assez tortueux pour nous torturer l’esprit. En effet, on s’y perd.

Grotte dans Death Stranding

On est sur une Terre dévastée, désolée qui ne ressemble plus à celle qu’on connaît.  Les pluies sont diluviennes et vieillissent tout ce qu’elles touchent.  Les morts deviennent des échoués, des êtres que seules certaines personnes dotées du DOOMS peuvent voir ou sentir. Ces êtres sont à la recherche de vivants. Ils dégagent une sorte de fluide noir et creusent des cratères qui engloutissent des villes entières. Comment la Terre en est-elle arrivée là ? Tout ce qu’on sait au début du jeu c’est qu’il y a eu une explosion et qu’après cette explosion il y a eu une autre explosion, etc..

Voiture dans Death Stranding

Très peu de gens sortent donc à l’extérieur. Les livreurs sont de ceux-là, car ils doivent livrer des marchandises ou des médicaments. 

 Notre héros a le DOOMS, cette particularité lui permet de sentir les échoués. Une autre technique pour réparer les échoués pour ceux qui n’ont pas le DOOMS est d’utiliser un BB. 

Lors de sa course Sam va rencontrer BB24 et va tisser un lien avec lui. Le BB est dans une capsule et il est relié à son porteur. 

bébé dans Death Stranding

La quête de Sam est ardue, car il doit reconnecter l’Amérique pour relier les populations entre elles. Mais tout le monde n’est pas de cet avis.

A chaque fois que Sam meurt, il se retrouve dans les abysses sous la mer. Il faut alors repérer son corps et le ramener pour pouvoir continuer à jouer.

Les acteurs de Death stranding

Pour ce qui est du gameplay, ce jeu déroutera et n’accrochera pas les joueurs invétérés. Mon fils de 9 ans par exemple, joueur de Fortnite, n’a pas apprécié ce jeu. En effet les phases de jeu en tant que telles, l’action, sont assez restreintes au final pour laisser place à de belles séquences cinématographiques. Ce jeu, comme un concept, doit plutôt être vu comme une expérience cinématographique. Il est possible de passer les cinématiques, mais Death stranding perd alors de son intérêt.

Norman Reedus dans Death Stranding

Pour accentuer cet univers particulier, des acteurs ont participé à ce jeu. On retrouve notamment comme personnage principal Norman Reedus (alias Daryl Dixon dans la série The Walking Dead). C’est lui qui interprète Sam Porter Bridges.

Léa Seydoux Death Stranding

Il y a aussi Léa Seydoux que l’on avait découvert avec le film La vie d’Adèle, Mads Mikkelsen (Casino Royale, Pusher), Lindsay Wagner (la célèbre interprète de la série Super Jaimie), le réalisateur Guillermo del Toro (Le Labyrinthe de Pan, Blade 2) ainsi que d’autres acteurs connus. On reconnait parfaitement ces acteurs dans le film et pour ceux qui ne les connaissent pas, Hideo Kojima affiche les noms lorsqu’ils apparaissent pour la première fois à l’écran. Nous avons trouvé que le détail des visages et des expressions était bluffant.

Guillermo del Toro Death Stranding

La jouabilité

Pour ce qui est du jeu en lui-même, la maniabilité de la manette est assez simple, mais il est difficile de voir les boutons à utiliser sur l’écran. C’est avec un rapide apprentissage que l’on comprend à quoi correspondent les touches de la manette.

A chaque quête réussie ou livraisons de marchandises à bon port, Sam recevra des points, des likes en fonction de l’état des marchandises. Dans la manette, on ressent les vibrations quand le livreur roule à moto par exemple.

Lorsque Sam est surchargé et porte une chargée lourde, le trajet est plus difficile. C’est encore plus vrai lorsque Sam porte un corps qu’il doit emmener dans un incinérateur pour qu’il soit brûlé afin qu’il ne devienne pas un échoué. Évidemment l’incinérateur n’est pas à côté pour éviter la contamination par le chiralium.

Echelle dans Death Stranding
DEATH STRANDING

Pour rester en contact avec les corporations Sam utilise des menottes high-tech qui lui permettent de contacter, d’être contacté ou de savoir où il se trouve sur une carte et où il doit aller.

La bande sonore de Death Stranding

Bref, on est dans un univers apocalyptique, mais aussi poétique dans lequel la bande son a la part belle. Elle contribue grandement à la poésie de ce jeu ou que dis-je de ce film. Il faut plutôt voir ce jeu comme un savant mélange de scènes jouées et de séquences visuelles. D’ailleurs lorsque l’on entend la première fois Don’t Be So Serious de Low Roar on se retrouve à regarder l’écran sans oser cliquer pour ne pas altérer cette fabuleuse musique.

Carte Death Stranding

Avis sur Death Stranding

Ce jeu ne plaira pas obligatoirement aux jeunes joueurs qui aiment l’action et ils auront ici les doigts qui les démangent. Par contre, il plaira à tous les autres joueurs. Que cela soit l’histoire, le graphisme, le jeu des acteurs ou l’ambiance sonore, on se retrouve envouté. Hideo Kojima ne s’est pas reposé sur les lauriers de la saga Metal Gear (entre autres) car Death Stranding est plus qu’un jeu …

Notre test en vidéo de Death stranding

Points positifs
Les acteurs
L’histoire
La bande son
L’aspect cinématographique
Points négatifs
99
Plus d'articles
Oriflamme jeu
Test de Oriflamme d’Adrien et Axel Hesling chez Studio H