L’auteur Charles-André Roh utilise les méandres du piratage informatique pour expliquer aux lecteurs comment se déroule un acte de piratage (hack) afin de récupérer des données sur le pc d’autrui via son roman Hackeur de fils en père Tome 1.

Il s’adresse à tous les types de lecteurs car il explique, via ses personnages, tous les termes techniques : hacking, social engineering, cryptologie, virus, cheval de troie, … ou encore les dénominations de personnes comme script kiddies, lamers, newbees, wannabees, l’Elite, White hats, Black hats, Grey hats, …

Pourtant Charles-André n’entre jamais vraiment dans les détails sur les exploits effectués. Dommage diront certains, mais il faut savoir que ce roman s’adresse avant tout au grand public.

Toute l’action du roman se déroule en Suisse à Genève et on remarque que l’amitié joue un rôle primordial dans la vie et le bon déroulement des choses. De plus afin de réussir des prouesses techniques, il ne faut jamais être seul tout en respectant et en apprenant de la connaissance des autres.

Au niveau des personnages, on s’attache très rapidement à celui de Mica. C’est d’ailleurs lui qui dirige toutes les opérations. Il est comme un mentor. Peut être que l’auteur s’identifie un peu à cet homme …

A la fin du roman, vous trouverez quelques pages intitulées la grande faille des entreprises qui expliquent les principaux problèmes de sécurité dans les entreprises.

Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas mis à lire un livre (en entier). Les derniers que j’avais dû lire étaient des thrillers écrits par Maxime Chattam.

Hacker de fils en père est captivant du début à la fin et il vous sera difficile d’interrompre votre lecture.

Comme le dit l’auteur, il y a plusieurs façon de lire son roman : en suivant l’intrigue ou en appréciant d’authentiques techniques de hacking ou encore en apprenant certains préceptes initiatiques et d’éducation.