Voici notre avis sur le roman Ma reine de Jean-Baptiste Andrea.

Synopsis :

Vallée de l’Asse. Provence. Été 1965. Il vit dans une station-service avec ses vieux parents. Les voitures qui passent sont rares. Shell ne va plus à l’école. Il est différent.

Un jour, il décide de partir. Pour aller à la guerre et prouver qu’il est un homme. Mais sur le plateau qui surplombe la vallée, nulle guerre ne sévit. Seuls se déploient le silence et les odeurs du maquis. Et une fille, comme un souffle, qui apparaît devant lui. Avec elle, tout s’invente et l’impossible devient vrai. Il lui obéit comme on se jette du haut d’une falaise. Par amour. Par jeu. Et désir d’absolu.

 

Notre avis :

Ce roman qui se déroule à la première personne commence simplement en nous parlant de ce jeune garçon un peu simplet ou du moins pas comme les autres enfants de son âge. Il décide de partir de chez lui pour aller faire la guerre pour surtout éviter d’être envoyé dans un institut. En effet, il a une peur panique de partir dans cet endroit.

C’est à ce moment-là que le roman prend son envol et que le lecteur devient captif de l’histoire. En effet, il devient presque impossible de s’en détacher. Les pensées enfantines et innocentes de Shell, nous plongent dans son univers. Sa rencontre avec Viviane (sa reine) va complètement changer sa vie et le transformer. On entre dans un univers plus poétique à cet instant. Il doit lui obéir et il se prend à ce jeu loin des adultes…

Shell est vraiment un jeune garçon à part que l’on découvre et que l’on apprécie au fur et à mesure des pages. L’auteur Jean-Baptiste Andrea qui est aussi réalisateur et scénariste, arrive à toucher et mettre en émoi avec brio le lecteur dans ce roman Ma reine.