Carta Impera Victoria est un jeu de Rémy Amy, illustré par Christopher Matt. De 2 à 4 joueurs, à partir de 8 ans, pour des parties de 20 minutes. Édité par Ludonaute et distribué par Asmodee. Disponible depuis février 2018.

Développez votre CIVilisation Antique et devenez hégémonique dans un des 6 Domaines : Militaire, Religion, Économie, Science, Art et Utopie.

La condition immédiate de victoire est de posséder 7 cartes d’un même Domaine, l’Hégémonie, pour une partie à 3 ou 4 joueurs ou 8 cartes pour une partie à 2 joueurs.

Si cet objectif n’est pas atteint durant la partie, la fin de partie se déclenche lorsqu’un joueur pioche la dernière carte de la pioche. Un dernier tour de jeu sera alors effectué (sans piocher de cartes) jusqu’au joueur situé à droite du 1er joueur. Si il n’y a toujours pas d’Hégémonie, chaque Domaine où vous êtes majoritaire vous rapportera 1 point (Si ex-æquo, 1 point chacun).

 

Le joueur possédant le plus de points de Victoire remporte la partie.

Après une rapide mise en place que vous appliquez en fonction du nombre de joueurs. Choisissez un des 2 modes de jeu : Classique ou Draft. Le 1er consiste à distribuer 3 cartes à chaque joueur avant de commencer la partie. Le 2nd consiste à distribuer 4 cartes à tous les joueurs.

Chaque joueur choisit ensuite une carte de sa main puis passe le paquet de cartes restant à son voisin de gauche. Répétez cette action jusqu’à ce que vous receviez 2 cartes de la part de votre voisin. Choisissez-en une et celle restante sera placée au centre de la table. A partir du dernier joueur et jusqu’au 1er, choisissez une carte pour former votre plan de jeu.

Ce 2ème mode de jeu est orienté pour les joueurs connaissant déjà le jeu et les effets des cartes.

Sous le nom de chaque domaine est rappelé le nombre de cartes présent dans chaque niveau. Par exemple pour Utopie, vous aurez 16 cartes pour le 3ème niveau et aucune avant.

3 Étapes lors de votre tour de jeu :

 

  • jouez une carte de votre main obligatoirement et placez-la sur votre plan de jeu. Elle rejoindra celles du même domaine, sinon créez une nouvelle colonne.

 

  • Déclenchez les effets des cartes de votre plan de jeu si vous le souhaitez. Ces effets sont permanents ou immédiats, appelés effets de sacrifice.

 

  • Complétez votre main obligatoirement en piochant autant de cartes que nécessaire pour avoir une main de 3 cartes.

 

Une contrainte de jeu orientera votre stratégie. Possédez un certain nombre de cartes par niveau et de même Domaine afin de déclencher l’effet permanent indiqué sur votre aide de jeu (au niveau du symbole sablier).

Pour les effets de sacrifice, rien de plus simple, vous devez défausser 1 carte/Domaine/tour pour appliquer l’effet sacrifice du Domaine correspondant.

Les effets de sacrifice sont des effets qui s’appliqueront/agiront principalement sur vos adversaires au contraire des effets permanents qui vous concerneront tous directement.

Seul le Domaine Art ne possède pas d’effet permanent et d’effet de sacrifice. Il ne s’acquiert que par la majorité. Possédez-en plus que vos adversaires pour récupérer la pièce de Majorité en Art. Cette majorité vous permettra de copier l’effet de n’importe quel effet permanent.

La 1ère partie sert souvent de découverte comme beaucoup d’autres jeux me diriez vous. Elle vous poussera à en faire une 2nde pour tenter de ne pas répéter les erreurs de la 1ère.

L’iconographie du jeu est limpide et efficace, en quelques tours de jeu vous vous sentirez déjà à l’aise avec ces éléments. Une bonne dose d’interaction, des parties rapides, observez les autres joueurs pour prendre les meilleures décisions. De beaux combos se profilent à l’horizon. Le joueur possédant la pièce de Majorité en Art a très souvent l’avantage, je vous parle de vécu :-).

CIV est Jeu de cartes de majorité, familial, un cousin éloigné de 7wonders. Ici pas de ressources mais des actions de blocage, de défausse, d’échange, etc. Belle découverte chez les Ludonautes.

Les illustrations de Christopher Matt sont vraiment épurées et stylisées.

Un mode de jeu par équipe est proposé. Il apporte une dimension supplémentaire à ce jeu de cartes qui fait partie des bons crus de cette année 2018.

 

Très bonnes parties à Toutes et Tous !!!

Article de Benjamin Guimbert