Test des Ombres de Macao chez Ankama

Notre avis sur Les Ombres de Macao
Notre avis sur Les Ombres de Macao
Nombre de joueurs
2 à 4
Durée
30 minutes
Âge
10+
Notre score
80

Notre avis sur Les Ombres de Macao

Les Ombres de Macao est un jeu de Charles Chevallier et il est illustré par Jonathan Aucomte. Du draft pour 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans. Les parties durent environ 30 minutes. Le jeu est édité et distribué par Ankama.

Le but ?

Vous n’allez pas me croire, le but des Ombres de Macao est de remporter un maximum d’argent (lol, quelle surprise) ! Le vainqueur est le joueur qui en possédera le plus à la fin de la partie.

Mise en place

Chaque joueur va commencer par recevoir un carte Veuve posée coté bleu visible. Mélangez bien les autres cartes bleues en y ajoutant autant de cartes Veuves qu’il y a de joueurs moins 1 ! Les autres Veuves peuvent être rangées, elles ne serviront pas. Faites 4 piles au centre de la table avec les cartes bleues. Mélangez et placez les cartes établissements (celles en cartons épais) comme indiqué dans le feuillet de règles. Désignez le 1er joueur.

Fonctionnement

Lors de votre tour, vous allez pouvoir effectuer l’une de ces 3 actions :

  • Contacter un informateur
  • Recruter un membre
  • Ouvrir un établissement

Pour contacter un informateur, il vous suffit tout simplement de choisir l’une des cartes en haut de l’une des 4 piles et de la mettre devant vous. Attention toutefois, vous êtes limité en début de partie à seulement 5 cartes bleues ! Si vous en piochez une 6eme, vous pouvez défausser celle qui vous intéresse le moins. Et quand on défausse une ou plusieurs cartes, on choisit tout simplement la pile la plus petite pile et on la (les) pose (nt) dessous dans l’ordre que l’on veut.

Quand on possède assez de ressources avec ses informateurs, on peut recruter un membre se trouvant devant soi. Pour cela, on va payer avec une partie de ses cartes le coût d’une autre. On défausse les cartes bleues ainsi utilisées, et on retourne la carte achetée. Cette dernière fournira une ressource permanente, c’est-à-dire qu’on ne la défaussera pas pour les prochains achats dans lesquels ses ressources seront utilisées.

Enfin, pour ouvrir un établissement, il suffit de l’acheter comme pour les membres en payant son coût. On place alors ce dernier devant soi sur sa face jaune. Ces tuiles vont tout simplement vous apporter de l’argent en fin de partie.

Concernant les cartes Veuves, il s’agit d’un joker qu’elles apportent. On peut donc les utiliser quand on veut, mais elles ne seront pas défaussées, on placera une carte Veuve Décédée dessus et elle va continuer à vous prendre un emplacement dans votre main. C’est le revers de la médaille. De plus, lors du décompte final, ces dernières vous feront perdre 2 points de victoire !

Fin de partie :

La partie prend fin si :

  • Un joueur possède 7 cartes personnages coté rouge visible
  • S’il n’y a plus de tuiles d’Etablissement disponibles à l’achat.

On termine le tour en cours et l’on décompte les points. Pour ce faire, on va prendre en compte les points des cartes personnages coté rouge et des Etablissements coté jaune. Le plus riche remporte la partie !

Verdict

Les Ombres de Macao est donc un jeu familial qui vous fera réfléchir malgré ses règles simples. En effet, l’iconographie est top et l’on comprend tout de suite ce que veut dire chaque logo.

Les règles s’apprennent en quelques minutes seulement et l’on peut vite commencer à jouer. De plus, la mise en place très rapide apporte encore un plus.

Coté mécanique, il y aura une part d’imprévu à cause du tirage des cartes qui ne sera pas forcément intéressant par moment. Mais en réfléchissant bien et en ayant une logique sans faille, on réussira des combos dévastateurs pour les adversaires. On risque vite de se retrouver devant un beau petit magot si on se débrouille bien !

Les graphismes et le thème sont sympa et sortent de l’ordinaire. Alors aurez-vous la meilleure organisation de l’ile ?

Points positifs
Règles simples
Accessible à tout public
Parties rapides
Points négatifs
Pourquoi une grosse boite ? Une petite aurait suffit 😉
80
Plus d'articles
Multiuniversum jeu
Test de Multiuniversum de Manuel Correia chez Boom Boom Games